35ème Méridien

Nous serons fermés pour les congés d'été du 1er au 31 juillet inclus

La boutique en ligne reste ouverte mais les expéditions ne reprendront que le 1er août.

Spécialisé dans la production de cichlides Africains de forme sauvage depuis 1999.
L'élevage s'est développé depuis quelques années avec la production de crevettes et poissons d'eau froide

Les livraisons des poissons et crevettes se font par UPS les mardi, mercredi et jeudi.

Frais d'emballage des animaux vivants 20€ - Offert à partir de 50€ de commande

 

Livraison en France métropolitaine (hors Corse et Iles) et Monaco

Franco de port crevettes à partir de 100 € de commande

Franco de port cichlides à partir de 200 € de commande

 

Livraison en Europe vers les pays suivants:

Allemagne - Angleterre - Belgique - Ecosse - Espagne (sauf les Iles) - Irlande du Nord

Italie - Luxembourg - Pays-Bas - Pays de Galles 

Franco de port crevettes à partir de 150 € de commande

Franco de port cichlides à partir de 300 € de commande

 

 

French English German Italian Portuguese Spanish

Mon panier

Le panier est vide

paiementCB

L'acclimatation a pour but de transférer les poissons qui ont voyagé dans un sac vers votre bac. Pour ce, nous cherchons à éviter les chocs thermiques ou osmotiques, mais le plus important est d'éviter une montée d'ammoniac, qui serait fatale aux poissons.
     La technique d'acclimatation que nous utilisons consiste à bien prendre le temps d'égaliser les températures (sac - aquarium), d'acclimater rapidement les poissons à leur nouvelle eau puis aider les poissons à se remettre rapidement de leur voyage.
     Cette technique n'est pas exhaustive mais nous donne de très bons résultats et si vous la suivez vous pourrez constater son efficacité.
     Mais rentrons maintenant dans les détails.
     Tout d'abord, à l'ouverture du box contrôlez l'état des poissons, cette étape ne changera rien à l'acclimatation mais pourra définir un ordre de priorité si des poissons semblent avoir moins bien voyagé que d'autres.

Il peut arriver- surtout en hiver avec le froid parfois combiné à un anesthésiant- que les poissons arrivent sur le dos et que leur respiration soit très lente voir parfois quasi inexistante, pas de panique, passons à la deuxième étape.

Cette étape est très simple puisqu'elle consiste uniquement à faire tremper les sacs dans le bac de réception des poissons afin d'égaliser les températures. Surtout laissez les sacs fermés, même ou surtout si les poissons ou l'eau vous semblent douteux. Si des poissons étaient anesthésiés par le froid ils commencent à se réveiller assez vite.
      Prenez le temps, quoi qu'il en soit, que les températures s'équilibrent, cela prend entre 1/4 h à 1/2 h en fonction de l'écart entre le sac et le bac.


     Contrôlez que les sacs soient bien droits, comme dans le box et que vos poissons soient bien immergés, sans contact avec l'oxygène du sac et sans risque de desséchement du mucus.

En général nous acclimatons ensemble les poissons allant dans un même bac à l'exception de sacs qui seraient douteux. Dans ce cas nous appliquons la même technique mais en traitant chaque sac individuellement. Faites bien sûr en sorte de ne pas surpeupler le sceau. Nous utilisons des sceaux de 20 l, mais 10 l peut convenir à condition d'adapter la quantité de poissons que vous acclimatez.
     Ouvrez donc les sacs et placez les poissons délicatement dans un sceau que vous aurez au préalablement nettoyé, voir désinfecté.
     Evitez tant que possible de sortir les poissons de l'eau ou de les manipuler à la main pour préserver leur mucus.

Une fois que tous les poissons que vous souhaitez acclimater en même temps sont dans le sceau, baissez le niveau d'eau de façon à ne laisser aux poissons que ce qu'il leur faut pour nager.
     Prenez soin de ne pas laisser échapper de  poissons, pour cela aidez vous de votre main ou d'une épuisette.

Une fois que vous avez ajusté le niveau d'eau, placez un diffuseur d'air relié à un aérateur pour oxygéner les poissons et utilisez un autre tuyau d'aération pour l'arrivée d'eau du goutte à goutte.


     Bien que parlant de goutte à goutte, la section du tuyau d'air non bridé et une différence de hauteur d'environ 1.20 m à 1.50 m entre le bac et le sceau permet d'obtenir un débit d'eau ayant une vitesse raisonnable pour n'être, ni trop rapide, ni trop lent. En fait le filet d'eau alimentant le sceau doit être constant. Le sceau doit être plein entre 10 et 15 mn, ni plus, ni moins.

Une fois que le sceau est plein, coupez l'arrivée d'eau et baissez un peu le niveau pour éviter une évasion intempestive.

Puis commencez le transfert en prenant soin d'être délicat pour ne pas stresser les poissons plus qu'ils ne le sont déjà. 

Quand vous transférez les poissons ne chargez pas trop l'épuisette pour éviter d'abîmer le mucus. Vous pouvez en profiter pour jeter un coup d'œil rapide sur l'aspect de vos nouvelles acquisitions. Ce petit contrôle visuel permet de voir si les nageoires ou le corps présentent des marques de brûlures dues à l'ammoniac qui a pu apparaître durant le transport en l'absence de filtration.

Puis lâchez les poissons dans le bac où nous allons maintenant les aider à se remettre de leur voyage.

Même si le voyage s'est bien passé, ce qui est le cas pour la majorité des expéditions, les poissons sont quand même affaiblis, aussi nous allons leur donner un coup de pouce.

Les poissons d'eau douce étant plus salés que leur milieu, ils absorbent en permanence de l'eau par osmose que leur métabolisme doit réguler. En effectuant un simple salage de l'eau de votre bac à 1 ou 2 gr par litre avec du sel marin (surtout pas de sel de cuisine à cause de l'iode ajouté), vous allez aider les poissons à se remettre plus rapidement.

 

En effet, une fois les sels (chlorure de sodium) dissous, le métabolisme du poisson travaillera moins à réguler l'eau que le poisson absorbe par osmose et permettra une acclimatation au nouveau milieu plus rapide.


     Vous pouvez utiliser du sel de reconstitution pour bac marin ou du sel pur des Salins du midi (utilisé en général pour les bovins mais fonctionne très bien).

En même temps que le sels, vous pouvez ajouter dans le bac du bleu de méthylène qui favorise l'assimilation de l'oxygène, ce qui sera un plus pour vos poissons. Le bleu de méthylène n'est pas un médicament et sera sans conséquence néfaste pour votre bac (même communautaire).

Le bleu de méthylène est vendu sans ordonnance comme colorant dans les pharmacies. Pour le dosage, dissoudre 15 gr de bleu de méthylène dans 1 litre d'eau puis utiliser 1 ml pour 100 l.

Même si certains poissons mettent plus de temps que d'autres à se remettre du voyage, au bout d'1/2 h la plupart commencent à nager normalement et découvrent leur nouvel habitât.

Après une bonne nuit de repos, les poissons sont maintenant prêts à s'alimenter. Cependant nourrissez- les avec modération et augmentez les quantités de nourriture jusqu'à arriver à une dose normale sur une semaine environ.


     Le bleu de méthylène va disparaitre progressivement de votre bac mais peut parfois colorer le silicone du bac un certain temps.
     Pour le sel il sera évacué au fur et à mesure de vos changements d'eau.

Notre Adresse

35ème Méridien

104 grande rue-Yvoux
88600 La Chapelle devant Bruyères
France
TEL : 00-33-(0)6-40-93-49-91
FAX : 00-33-(0)3-59-03-94-70
E-MAIL : contact@35meridien.fr

Recevoir la newsletter

Facebook